Étoile et VieS

Nathalie Delaunay, Sophrologie et Réflexologie faciale (Dien Chan)

La Magie des Petits Carnets

Le Carnet est un outil précieux, simple et efficace, soit comme défouloir soit pour prendre du recul par rapport à une situation.

Se confier

journal intime sophrologue AnnecyOn connaît l’efficacité du journal intime qui peut servir à y jeter les trop-pleins émotionnels, ses inquiétudes, ses joies intimes et intenses, ou ses secrets ; ainsi on s’allège, on se libère, on se confie. C’est une forme d’écoute, de soi à soi, qui est extrêmement importante pour que la partie blessée ou inquiète en nous se sente reconnue. Cela facilite le processus de guérison d’une blessure, quelque soit son degrés de profondeur.

S’alléger

Noter permet aussi d’alléger le mental, surtout pour les personnes qui ont tendance à ressasser (encore et encore et encore…) ou à analyser toutes les problématiques dans tous les sens : en posant sur papier les informations, le cerveau sait qu’il peut se reposer et laisser de côté cet élément puisqu’il est noté sur le carnet. Pas besoin de relancer la mémoire sur ce sujet ! La journée, vous pouvez ainsi vous concentrer sur l’essentiel du moment … et la nuit vous reposer plus profitablement.

Prendre du recul

Enfin, noter les événements que l’on vit est une bonne solution pour prendre du recul quand on n’arrive plus à analyser une situation.

En effet, la mémoire est sélective : selon l’émotion du moment et l’intérêt que l’on aura, inconsciemment, de garder un souvenir plutôt qu’un autre, la mémoire va conserver une partie de l’événement, en le colorant d’une certaine manière émotionnellement. Et plus les jours passent, plus les souvenirs s’altèrent et se déforment sous l’influence des croyances, de l’ego, des dires des gens autour de nous …

En relisant ce que l’on a écrit il y a plusieurs semaines, on peut être surpris de se rendre compte que ce dont on se souvient ne correspond pas tout-à-fait à ce que l’on a écrit. Que des détails nous ont échappé, ou que tout s’est mieux déroulé que ce que l’on avait imaginé.

 

sophrologie Annecy carnets

Le Carnet est un fil repère dans le labyrinthe de nos pensées  déformantes pour nous ramener à une réalité plus agréable.

Des exemples de carnets

Le carnet de gratitude : noter les cadeaux que la Vie vous fait chaque jour est un excellent moyen de voir la vie sous un meilleur angle.

Le carnet de mes humeurs : parfois, on a l’impression de ne jamais se sentir bien. Noter vos humeurs chaque jour, puis chaque demi-journée, vous fera voir la vraie variation de vos humeurs.

Le carnet mode d’emploi : je m’observe pour comprendre comment je fonctionne, repérer les attitudes qui me nuisent, et ensuite réfléchir à la façon dont je peux améliorer mon comportement ; tester et noter les différences.

Le carnet mode d’emploi de l’autre : comment mon conjoint, mes enfants, mes parents, fonctionnent, ce qui leur fait plaisir, mais aussi ce qui les blesse, ce qui les vexe, pour prendre conscience de ce qui, dans mon attitude, peut heurter un point en eux, et voir comment je peux parler ou agir autrement pour embellir ma relation.

Le carnet de l’optimisme : noter les éléments positifs de la journée, ce qui s’améliore, ce qui progresse, en soi ou autour de soi.

carnet sophrologie Annecy

Alors …. à vos carnets !!!

Pour écouter la chronique sur France Bleue Pays de Savoie sur la magie des petits carnet, cliquez sur ce mot.

 

Parkinson et déprime

Gisèle N., 83 ans, Parkinson et déprime

« J’habitais dans une jolie maison qu’on avait acheté mon mari et moi, au bord du lac, avec un jardin dont je pouvais m’occuper. J’étais souvent dehors. Mais voilà, ma fille s’inquiète pour moi, alors elle m’a placée dans cette résidence adaptée pour les seniors… mais je m’ennuie ! Ça n’est pas chez moi. Et puis avec Parkinson qui s’est déclenché il y a 4 ans, je perds de mes facultés, ça devient plus difficile de marcher, j’ai moins envie de sortir. Je me sens vieillir. »

Sur les conseils de son médecin généraliste, Gisèle a fait appel à mes services pour des séances de sophrologie. Elle déprimait. Ce nouveau cadre de vie ne lui convenait pas, elle n’arrivait pas à tourner la page de près de 60 ans de vie au côté de son mari, maintenant décédé, elle se sentait mal dans cet appartement choisi par sa fille aînée. Et puis cette maladie … « quelle pouasse ! »

Parkinson-sophrologie-annecy-nathalie-delaunayLors de la première séance, nous avons travaillé avec sa respiration. L’objectif était de lui mettre à disposition un outil facile à utiliser pour apaiser par elle-même son stress, et amener de la détente, tant physique que mentale. Avec une pratique régulière, cela a eu des effets bénéfiques sur les tremblements de son corps et la qualité de son sommeil.

« Je me sens diminuée. » m’a-t-elle avouée lors de la deuxième séance. Nous sommes donc parties à la rencontre de ses valeurs, de ses capacités, sans nier la réalité de celles qui se dégradaient, mais en allant en développer d’autres pour raviver l’image qu’elle avait d’elle-même. Car si une faculté s’affaiblit, il y en a toujours une autre à développer pour compenser. Et avoir une bonne estime de soi est important pour garder le courage, l’envie, et une aptitude à vivre ses journées de manière plus optimiste.

La sophrologie est une technique aux approches variées et complètes. Gisèle a découvert la relaxation active : il s’agit d’effectuer des mouvements lents en se concentrant sur tous ses ressentis, corporels, émotionnels et sensitifs. Ainsi, elle réapprivoisait ce corps qui semblait lui faire défaut : ressentir les sensations dans toutes les parties du corps, écouter les signes, surtout lorsqu’ils sont agréables, se recentrer sur ses 5 sens, détendre certaines contractions, retrouver de la souplesse dans ses membres, quel plaisir !

« C’est comme une danse ! Je me sens vivre dans mon corps, je deviens plus souple, c’est merveilleux ! » me dit-elle avec des étoiles dans les yeux et un sourire de jeune fille aux lèvres.

Par des techniques d’ancrage, Gisèle a appris à renforcer son équilibre, à développer le ressenti sous la plante des pieds, et à stabiliser sa posture à la verticale.

Réflexologie-senior-parkinson-sophrologieCertains jours, Gisèle était fatiguée. Je pratiquais alors le Dien Chan : allongée, elle n’avait qu’à profiter de ce moment de détente sans rien faire d’autre que d’accueillir ce que son être recevait. Cette technique de réflexologie faciale, indolore, agit, via les terminaisons nerveuses, pour ramener au mieux l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre naturel du corps. Elle est ainsi efficace sur les baisses de vitalité, la qualité du sommeil, l’anxiété, les ruminations mentales, les douleurs corporelles, les tensions musculaires et nerveuses…

À d’autres moments, le moral n’était plus de mise, l’inquiétude prenait le dessus. Parkinson entraîne ce genre de symptômes : la diminution de la sécrétion de dopamine a une influence sur l’état de la personne, et peut provoquer des pics d’anxiété, parfois même jusqu’à entraîner une dépression. Par des exercices de visualisation créatrice et positive, je la guidais dans une séance de « météo intérieure » pour chasser les nuages gris dans sa tête et placer un soleil dans chacun de ses organes vitaux, pour se créer un espace intérieur de calme, ou encore voyager dans un lieu qui lui apporte sérénité, chaleur, joie… selon les besoins du jour.

« Je suis retournée dans le jardin de ma maison et j’ai désherbé les jardinières pour que les fleurs poussent mieux. Ça m’a fait du bien, je me sens ragaillardie. »

Aujourd’hui, Gisèle s’entraîne régulièrement, en variant les pratiques selon ses envies, à son rythme. Elle retrouve ainsi de l’autonomie en prenant soin d’elle, et son estime d’elle-même s’en trouve revalorisée. Elle ne me demande une séance que lorsqu’elle a besoin d’un petit coup de pouce.

Bien sûr, ni la sophrologie ni le dien chan n’ont guéri son Parkinson, mais ils en ont atténué les effets, lui ont redonné le sourire, et c’est tout le quotidien de Gisèle qui en est amélioré.

aide-senior-parkinson-sophrologieParce que la Vie c’est tous les jours,

agissons ensemble pour qu’elle se vive pleinement à chaque étape.

Pour un accompagnement en tant que personne ayant le Parkinson, ou en tant qu’aidant, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

Résumé des bienfaits de l’accompagnement sur Parkinson
  • Gisèle a gagné en flexibilité, en mobilité corporelle, en équilibre.
  • Elle sait maintenant s’apporter de la détente grâce à la respiration, et apaiser temporairement les tremblements et les tensions musculaires.
  • Parfois même, elle arrive à calmer les douleurs en focalisant son attention sur d’autres parties saines de son corps.
  • En acceptant la situation et en faisant le deuil de sa vie d’avant-Parkinson, elle s’est apportée de la légèreté et une faculté à observer le positif dans son quotidien.
  • En découvrant et développant de nouvelles capacités, Gisèle a su enlever son stress et développer son estime d’elle-même.
  • Elle sait également remonter son moral, en s’évadant par visualisation dans un lieu agréable.
  • Par une attitude plus positive, elle a appris à regarder les rayons de soleil là où ils se trouvent dans sa vie.

sophrologie-senior-heureux-

Les « parcours de santé » sont tirés de témoignages des personnes que j’ai accompagnées. Les prénoms et certains éléments ont été modifiés afin de préserver l’anonymat. Les citations sont celles des consultants.

La sophrologie et le dien chan sont des techniques complémentaires aux traitements médicaux prescrits qu’il convient de suivre.

Être Soi, ça va de soi

Printemps te voilà !

sophrologie-annecy-confiance-en-soi

Après les froids revigorants de janvier et les neiges éparses de février, les éclaircies prometteuses de mars t’annoncent avec enthousiasme dans nos journées et nos cœurs. Tel ce bourgeon qui se déploie sous terre, puis pousse les mottes pour voir la lumière et offrir au grand jour sa fleur colorée et parfumée, nous nous trouvons nous aussi devant la possibilité de faire jaillir de notre introspection hivernale ce que nous sommes pour cette nouvelle année saisonnale*.

Mais être soi, c’est quoi au juste ?

C’est être libre, être aligné-e, être honnête, être à sa juste place, être vrai-e, c’est exprimer ce que l’on est, s’affirmer, …

Mode d’emploi s’il-vous-plait ?

En voici un qui m’a été dévoilé par un jardinier spécialisé dans la culture de plantes rares :

  • Enlevez le produit de son conditionnement d’origine et observez-le sous toutes les coutures : émotions, ressentis corporels, pensées, réactions, comportements, agissements, …
  • Trouvez votre terre fertile – indice : elle se trouve à l’intérieur de vous -, creusez un trou et placez-y la ou les graines que vous venez de découvrir. Refermez le trou avec une poignée de « laisser faire » (en vente dans tous les magasins spécialisés 😉 bref, lâchez le contrôle !).
  • Arrosez quotidiennement la semence de valeurs pures et humanistes, d’amour et de bienveillance pour vous-même. Si besoin, ajoutez des engrais à base de confiance et de patiente.
  • Désherbez de temps à autre pour enlever les habitudes devenues nuisibles, et laissez la lumière de la Vie vous enrichir de ses bienfaits.
  • Écoutez pousser et accueillez avec émerveillement la magnificence de la fleur qui sortira de votre Soi. Unique, Différente et Magnifique.

confiance-en-soi-sophrologue-annecyNotre véritable nature prend ses racines au plus profond de notre terre intérieure ; à nous d’entretenir cette terre, de planter des graines au gré de notre intuition et de nos envies, puis de laisser pousser ce qui voudra bien sortir.

Être soi, c’est juste ça !

* une année qui commence à la première saison, le printemps.

Pour un accompagnement à la (re)découverte de votre vraie nature, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

Pour en savoir plus sur cet accompagnement, en séances thérapeutiques ou en suivi-coaching, voir la page Accompagnements.

Publié dans L’Impresario, mars-avril 2019

Impresario-Nathalie-Delaunay-sophrologue-annecy

 

Vivre avec et vivre Heureux

Et si la Vie était un jeu ?

Dont le but serait de trouver comment construire son propre Bonheur.

Nous démarrons chacun la partie avec un jeu différent, avec des atouts, des cartes maîtresses… et des cartes moins fortes, ou carrément handicapantes au premier abord. Comment faire de ces faiblesses des forces ? ou comment trouver dans ces faiblesses des forces ? Tel est l’enjeu du Développement de Soi.

ViVRE AVEC  : une particularité, une déficience physique, une hypersensibilité, une maladie, une histoire lourde à porter, une surdouance, une différence, c’est avant tout ACCEPTER.

Accepter l’enjeu d’une partie plus « animée », plus complexe, mais aussi plus enrichissante car permettant d’ouvrir d’autres portes vers lesquelles on ne se retourne pas lorsque nos cartes de départ sont simples.

Accepter sa différence comme un atout, à utiliser au bon moment, astucieusement, pour embellir la partie, SA partie.

Accepter que le présent comme l’avenir puisse être différent de ce que l’on avait imaginé, mais tout aussi épanouissant, autrement.

ViVRE HEUREUSE, HEUREUX,

C’est se laisser aller à ce que la Vie nous offre, quelles qu’en soient les circonstances, les formes, le moment où cela intervient, la cause mystérieuse et cachée de sa présence.

C’est tourner son regard vers ce que la situation nous apporte de bénéfique, s’amuser à observer les clins d’oeil malicieux qui n’ont de cesse de se manifester autour de nous pour nous encourager.

                     Accepter la partie telle que nous la présente la Vie,              c’est déjà avoir gagné !

Pour Vivre Avec et Vivre Heureux

Pour un accompagnement vers un mieux-être intérieur, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

lacher-prise-sophrologie-annecy-accepter

Pour un accompagnement en tant que personne ayant le Parkinson, ou en tant qu’aidant, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

 

De l’Ombre à la Lumière

De l’ombre à la Lumière

À l’heure – changeante – où le Soleil se couche un tantinet plus tôt par simple décision de quelques hommes, comment passer le cap du moral défaillant, déclinant sous la ligne du convenable, comme l’Astre sous celle de l’horizon ?

En prenant soin de sa flamme intérieure

ressources-espoir-sophrologie-annecy

L’automne est à la fois la saison des dernières récoltes à engranger pour préparer les réserves hivernales, et celle d’une douce descente vers l’introspection.

Se préparer tout doucement à laisser l’obscurité prendre sa place, habituer ses yeux à se concentrer sur la petite (mais puissante) lumière intérieure, puis en décembre décorer notre cœur, nos pensées, nos idées sombres comme on égaie nos foyers de guirlandes, s’offrir des cadeaux – tant de thérapies, d’ateliers, de conférences… proposées ici même ! – et les emballer bien joliment pour se faire plaisir.

Attendez ! Ne nous emballons pas ! Que faites-vous des « Oui mais … » ? : « les jours sont plus courts », « il pleut tout le temps », « faut ressortir les gros pulls » « et moi je suis toute seule ! » …. ? STOP !!!! Gratitude !

S’ouvrir à la gratitude en s’amusant à repérer la moindre petit parcelle joyeuse et positive : le retour des soupes et gratins, les couleurs flamboyantes de Dame Nature, l’excitation montantes des enfants, l’odeur d’un vin chaud dans les rues, peut-être même les premiers flocons immaculés.

Vous n’arrivez pas à en voir ? Alors offrez-en ! Offrez simplement un sourire, un bonjour, un mot gentil, à votre voisin, votre commerçant, à la caissière, à un conducteur qui vous laisse passer, … au chat qui passe et se fiche des saisons et des fins d’année.

Offrez ! Offrez encore et encore ! Offrez toutes ces petites attentions gratuites et vous sentirez votre cœur se réchauffer, vos pensées s’éclaircir, votre mental remonter.

Et si vous vivez seul-e la fin de l’année pendant que les autres festoient, allumez une bougie, pour vous d’abord, pour toutes les personnes seules ensuite : tous reliés au-delà de la présence physique par ce simple geste, et la solitude laisse place à la Lumière et à l’Amour. Plus qu’en toute autre saison, la Magie de la Vie a droit d’existence.

Que Novembre vous soit doux et Décembre lumineux et féerique.

Pour un accompagnement permettant de préserver votre moral au beau fixe, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

Publié dans L’Impresario, novembre-décembre 2018

Impresario-nathalie-delaunay-sophrologue-annecy

Étoile et Vies

J’étoile, tu étoiles, il-elle étoile, nous étoilons

Notre vie, NOS vieS (d’enfant, d’ado, de jeune adulte, d’adulte confirmé, de seniors, de parents, de conjoint-e, de fille-fils, d’ami-es, de collègues de travail ou de patron, de voisin-es, de femme, d’homme…), ou bien la vie des autres.

moral-confiance-maladie-sophrologie-annecy

Parfois notre étoile devient filante et les forces s’amenuisent, l’espoir diminue … ou disparaît ; les étoiles des autres ne suffisent alors plus à rallumer notre flamme de Vie.

Et s’il était temps d’oser demander de l’aide ?

Étoile et VieS,

Un espace d’écoute et de douceur, pour vous reposer dans votre quête du bien-être, pour (ré)apprendre à vivre, ressentir, réagir et agir autrement, en vous (r)accordant à ce que vous êtes présentement.

Une pause de compréhension, pour vous aider à vous débarrasser de certains cailloux inutiles qui se sont installés au fond de votre sac à dos de voyageur de la Vie,

Un instant de repos, à travers les tracas du quotidien, pour apaiser le mental, les émotions, détendre le corps et retrouver le sourire,

une parenthèse pour retrouver EN VOUS :

  • l’étoile qui nourrit chaque jour votre espoir,
  • l’énergie pour repartir de plus belle, (de plus beau),
  • les compétences pour (re)construire vous-même votre bien-être,
  • les qualités pour vous émerveiller et vous enthousiasmer à nouveau.

Prêt-e pour vous ressourcer et rallumer les étoiles dans votre Vie ?

Qui essaie une fois effectue déjà le premier pas vers la réussite 😉

accompagnement-maladie-cancer-annecy-sophrologie

Copyright 2019 - Étoile et vieS - Mentions légales