Étoile et VieS

Nathalie Delaunay, Sophrologie Optimiste et Réflexologie faciale (Dien Chan)

Liste des Articles du Blog

Pour vous faciliter l’accès aux articles déjà publiés sur ce blog, voici la liste par catégories. Cliquez sur le nom de la catégorie pour accéder au détail de chaque article. Cliquez sur le titre de l’article pour accéder à sa lecture directement.

Si vous souhaitez être prévenu.e de la parution d’un nouvel article, envoyez-moi votre adresse email en passant par le formulaire de contact :

À livres ouverts :
Des parcours de Santé :

blog-delaunay-sophrologue-annecy

D’Épreuves d’en-vies :
Astuces À-Testées :
Des Mots en Volée :
Des parcours de santÉ

De la santé physique à la santé noosphérique : santé du corps, santé mentale, santé émotionnelle, santé sociale, aujourd’hui s’ajoute la santé noosphérique : celle qui prend en compte la qualité maillage des consciences humaines, toutes harmonisées entre elles. Et si nous étions tous inter-dépendants pour notre Bonheur ?

Le Présent Éphémère … Alzheimer : de l’annonce du diagnostic à l’accompagnement de l’aidant, en passant par les petits plus (non négligeables !) que peuvent apporter la sophrologie, le dien chan et la psychologie positive aux personnes concernées par cette maladie : moral plus optimiste, acceptation de la situation, concentration renforcée, respiration efficace, rééquilibrage émotionnel, sommeil apaisé, ressentis corporels et sensoriels… tant d’aspects qui permettent d’améliorer le quotidien !!!!

La SEP, ses (encore)Possibles : Yvette a 60 ans et arrive à la retraite, avec dans ses cartons d’ancienne employée, les symptômes de la sclérose en plaques, qu’elle a déclenché il y a 26 ans maintenant. Suivez le parcours de ses séances pour constater son évolution vers plus de légèreté, d’estime d’elle-même et constatez les progrès dans sa vie de femme, de couple, ses relations amicales et familiales (ou rendez-vous directement à la conclusion pour connaître les bénéfices d’un accompagnement).

Quand Parkinson déprime : l’histoire de Gisèle, 83 ans, placée en résidence adaptée pour seniors par sa fille. Seule dans cet appartement sans vie, avec pour seule compagnie celle de Parkinson qui lui complique le quotidien depuis 4 ans, elle déprime. Découvrez ce que la sophrologie et le dien chan (multi-réflexologie faciale) lui ont apportée pour améliorer son quotidien : respiration, visualisations créatrices, apaisement des tremblements …

d’Épreuves d’en-vies

Aider les Aidants : Ils sont conjoint.es, parents, enfants, ami.es, voisin.es et aident au quotidien une personne en situation de dépendance, due à l’âge, à un handicap ou une maladie ; ils sont Aidants familiaux et eux aussi ont besoin d’être accompagné.e pour prendre soin d’eux-mêmes.

Dépendance affective vs Amour de Soi : comment se libérer de cette prison de souffrance qu’est la dépendance affective ? comment avancer sur le chemin de l’Amour de Soi et de l’autonomie affective ? Avec l’émission de radio France Bleue Pays de Savoie, du 14 février 2020.

Retraite en résonance : ah la retraite ! ce moment tant attendu … mais qui parfois se révèle plus délicat que prévu ! Le passage à la retraite est un réel tournant qui modifie bien des éléments dans le quotidien ; s’y préparer est important. Se faire accompagné.e est parfois nécessaire pour retrouver ses repères, en créer d’autres, se reconnecter à soi et ses envies.

DES astuces À-testÉes

Gratitude : la gratitude est un des éléments clé pour s’offrir le Bonheur … et si facile à pratiquer ! Avec un mot magique, qui petit-à-petit va se relier au coeur, à l’amour et à la joie.

Souriez, vous êtes masqué.es ! : ou comment transformer une obligation en opportunité … de se faire du Bien ! Les bienfaits du sourire sont prouvés scientifiquement, et facilement constatables sur nous-mêmes, alors … souriez !

La Magie des Petits Carnets : l’écriture est un soutien incroyable et facile pour se confier, se libérer, prendre du recul. Et dansent les petits carnets sous nos mains libérées qui osent se livrer sans retenue ! Et que vivent ces fidèles confidents, discrets et inspirants, qui accueillent nos lettres et croquis, nos pleurs et nos vies ! Avec la chronique radio de France Bleue Pays de Savoie du 23 avril 2019.

Être Soi, ça va de Soi : il est peut-être plus simple qu’il n’y paraît de devenir Soi pour acquérir la Joie, la Paix, l’Enthousiasme … le Bien-Être avec soi-même. Un article publié dans le magasine Limpresario de mars-avril 2019.

Vivre Avec et Vivre Heureux : et si la Vie était un Jeu ? avec pour règle principale d’accepter. Accepter ce qui est, et improviser en fonction des cartes que l’on a dans les mains, en utilisant toutes ses ressources personnelles, pour continuer à construire – et à vivre ! – son Bonheur jour après jour.

Cette thématique est une récurrente lors de mes conférences, et la base de l’accompagnement que je dispense.

des mots en volÉe

Les Bonnes Résolutions : et si cette année, l’on oubliait les bonnes résolutions ? ces bonnes intentions que nous posons en début d’année pour nous donner un nouvel élan … et que l’on oublie aussi rapidement !!! Si l’on testait … l’instant présent … Un article paru dans Limpresario de janvier-février 2020.

La Vie est une Rencontre : de cycles qui se terminent en renouveau, quel est le sens de la Vie ? La Rencontre … avec qui ? Un article paru dans Limpresario de novembre-décembre 2019.

La Maîtresse et L’Écolière : une fable de La Fontaine revisitée selon les influences cybernétales actuelles. Un article paru dans Limpresario de septembre-octobre 2019.

blog-delaunay-sophrologue-annecy

Cocktail amical, à déguster sans modération : voici une recette estivale pour des rencontres entre ami-es réussies. Un article paru dans Limpresario de juillet-août 2019.

Travailler mieux… Quand la spiritualité rencontre le monde du Travail : ou comment éviter le burn-out en redonnant du sens au travail que l’on exerce. Un article paru dans Limpresario de mai-juin 2019.

De l’Ombre à la Lumière : quand les jours diminuent et que le moral suit la même courbe descendante, comment préserver ce qui est l’essence même du bien-être ? Une solution est possible, à découvrir dans cet article paru dans Limpresario de novembre-décembre 2018.

Étoile et VieS : toute l’explication de la dénomination de mon entreprise.

À LiVRES OUVERTS

Les langages de l’amour : connaissez-vous les moyens d’expression de votre conjoint.e pour vous exprimer son amour ? Les connaitre évite bien des frustrations et permet d’entretenir une qualité relationnelle pour faire durer une histoire d’amour dans le bonheur.

Les cinq blessures qui empêchent d’être Soi : nous avons tous une blessure ou deux, acquise dans les premières années de notre vie, et qui conditionnent nos réactions … et notre malheur ! Les connaître, les repérer en soi, les accepter, pour enfin les soigner et apprendre à mieux vivre avec pour s’autoriser l’accès au Bonheur. Telle est l’objectif de ce livre de Lise Bourbeau, fondatrice de l’école « Écoute ton Corps ».

Le Paradoxe du Poisson Rouge : nager aux côtés de la carpe koï pour découvrir les modes de pensées de la civilisation chinoise, et s’en inspirer pour améliorer son bine-être au quotidien … tout un programme ! Dans ce livre qui nous présente avec simplicité la sagesse chinoise, Hesna Cailliau nous invite à élargir notre manière de penser à la souplesse des peuples sinisés.

Les Petits Bonheurs : pérégrinations et péripéties d’une femme mûre et maussade, en quête d’un nouveau sens à sa nouvelle vie. Léonce a beau avoir 72 ans, être mise à la retraite du jour au lendemain lui reste en travers de la gorge. Soudain, elle se sent vieille et inutile, ce qui n’arrange pas son caractère. Qu’à cela ne tienne, ses voisins décident de la sortir de cette mauvaise passe et vont s’ingénier à lui insuffler le goût de vivre… et ça marche ! (extraits du livre en début et fin de l’article sur l’accompagnement à la retraite, Retraite en résonance).

Vous souhaitant de belles lectures !

Nathalie, semeuse d’étoiles 

Praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme 🌻

Vous pouvez également me suivre sur Facebook.

 

Les Langages de l’Amour

Si nous voulons communiquer efficacement avec des personnes d’autres cultures, nous devons apprendre leur langage. Il en va de même dans le domaine de l’amour.

langage-amour-sophrologie-optimiste-annecyAinsi nous interpelle Gary Chapman, conseiller conjugal et conférencier américain spécialiste du mariage et de la famille. Né en 1938, il étudie la théologie, l’anthropologie et l’éducation religieuse pour devenir missionnaire. Mais sa femme tombant malade alors qu’il devait exercer au Nigéria, il décide de rester aux États-Unis et enseigne à la Winston-Salem State Universty. Parallèlement, il devient pasteur en 1971, et donne des conférences et des séminaires sur le thème du mariage et des relations de couple. En 1992, il compile ses conseils dans ce best-seller.

Quel est ton langage d’amour ?

 » Le langage de votre amour sentimental et celui de votre conjoint.e peuvent être aussi différents que le chinois l’est du français. » Aussi identifier l’un et l’autre éliminera bien des malentendus, des frustrations, et multipliera les connexions efficaces pour entretenir un amour épanouissant au sens de la relation.

Gary Chapman distingue cinq moyens d’expressions principaux par lesquels chaque individu peut manifester son amour :

heureux-en-couple-langage-amour-annecy

  • les paroles valorisantes,
  • les moments de qualité,
  • les cadeaux,
  • les services rendus,
  • le toucher physique.

Alors, quel est votre langage amoureux ? et comment votre partenaire vous exprime-t-il son amour ? La première étape pour les découvrir passera par une phase d’observation, sans jugement, des habitudes de chacun, et des différences entre les deux. Puis, sans renier sa propre manière de s’exprimer, adapter son langage à la compréhension de son/sa conjoint.e.

Plan du livre

Après une premier partie définissant l’amour et le mariage, l’auteur présente les 5 langages de l’amour. Puis une troisième partie nous aiguille sur la façon de vivre l’amour, de l’entretenir, de le réparer après les accros. Enfin, un « guide de réflexion » nous propose des exercices à pratiquer sur chaque thématique abordée dans les différents chapitres.

La notion de mariage peut être remplacée par celle d’emménager ensemble, ou tout autre étape symbolique marquant le massage d’une amourette à celle d’une relation durable.

Besoin d’un accompagnement pour vous retrouver au sein de votre couple ? (ou de toute autre relation : parent-enfant, amitiés…). Contactez-moi via le formulaire de rendez-vous.        Bonne lecture !

Première partie : Le besoin d’amour

  1. Que devient l’amour après le mariage ?
  2. Se sentir aimé.e !
  3. Le coup de foudre

Deuxième partie : Les langages de l’amour

  1. amour-heureux-sophrologie-optimiste-haute-savoieLes paroles valorisantes
  2. Les moments de qualité
  3. Les cadeaux
  4. Les services rendus
  5. Le contact physique

Troisième partie : L’amour en action

  1. Découvrir votre langage d’amour
  2. L’amour résulte d’une décision
  3. L’amour fait une grande différence
  4. Aimer celui qui n’est pas aimable
  5. Les enfants et les langages d’amour
  6. Un mot personnel

Guide de réflexion pour couples et groupes de discussion

CHAPMAN (Gary), Les langages de l’amour – Les actes qui disent « je t’aime ». Éditions Farel, Pontault-Combault. 1992, 248 pages.

Nathalie Delaunay, semeuse d’étoiles ✨ 

Praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme 🌻

 

 

Actualités 2021

🌟 massage-epaules-Annecy-sophrologie-dien-chan-détenteLES SÉANCES BiEN-ÊTRE, Dien Chan Détente et Détente Dorsale, SONT AU TARIF PRÉFÉRENTIEL DE 35 EUROS EN JANViER ET FÉVRiER, profitez-en !!!!! Offrez-vous une pause détente pour évacuer 2020 et bien démarrer 2021 😉
Pour prendre rendez-vous, envoyez-moi un texto (06.78.07.34.10) ou remplissez le formulaire de contact.
Les TÉLÉCONSULTATiONS par visio sont toujours possibles pour un accompagnement en sophrologie.

 

—————————–

🌟 LES SÉANCES BiEN-ÊTRE, Dien Chan Détente et Détente Dorsale, SONT AU TARIF PRÉFÉRENTIEL DE 35 EUROS EN JANViER ET FÉVRiER, profitez-en !!!!! Offrez-vous une pause détente pour évacuer 2020 et bien démarrer 2021 😉

12 février 2021S’aimer soi, une des clés vers le Bonheur ? Je vous en parle sur France Bleue Pays de Savoie à 9h30 dans l’émission de Serge Carbonnel et Karine Roye, Les Experts. Pour écouter l’émission, rendez-vous iciPlanète-Cécile-SéquencesFM-Optimisme-sophrologue-nathalie-delaunay

12-14 janvier 2021 : en direct de l’émission radio de Planète Cécile, présentée par Cécile  Monod et Yves Crouzet sur Séquences F.M. : « Cultiver son son Optimisme, ça sert à quoi ? ».

10-11 octobre 2020 : salon Bien-Être de Giez – réseau Belam, Bien-Être Entre Lacs et Montagne, Deux conférences de Sophrologie Optimiste samedi et dimanchesamedi 10/10 à 13h40 : « Optimiste en toutes circonstances, c’est possible ? » et dimanche 11/0 à 11h10 : « L’optimisme, une chasse aux trésors vers le Bonheur ».

Bien-Vivre-Retraite-Sophrologue-Annecy

20 octobre 2020 : 4ème Forum des Retraités : « Bien Vivre sa Retraite » – Saint-Jeoire-en-Faucigny – 131, route de Monge – organisé par le Coderpa74. Stand.

1er octobre 2020 : 26ème Journée départementale du Coderpa  : « RE-Croquer la Vie à pleines dents  » – Cap Périaz-Seynod – 100, avenue de Périaz – organisée par le Coderpa74. Conférence-Atelier de 14h30 à 16h30 : « Mes trésors intérieurs ; ou comment renforcer mon autonomie à vivre heureux ».

26 septembre 2020 : Salon des Aidants à Prévessins-Moëns – organisé par l’association Réseau Mnémosis du pays de Gex-Bellegarde.

22 septembre 2020sortie du magasine Belam Mag‘, avec un dossier complet sur Octobre Rose et l’accompagnement des personnes concernées par le cancer : malade et aidants. Mes conseils et astuces à votre lecture optimiste, pages 20-21.

02-03 mai 2020 : salon Bien-Être de Frangy – représentation du réseau Belam, Bien-Être Entre Lacs et Montagne. REPORTÉ.

21 avril 2020 : 4ème Forum des Retraités : « Bien Vivre sa Retraite » – Saint-Jeoire-en-Faucigny – 131, route de Monge – organisé par la Coderpa74. REPORTÉ.

21-22 mars 2020 : salon des métiers du Bien-Être – Aix-les-Bains (73) – Casino Grand-Cercle, 200 rue du Casino. Stand + Conférence – Thérapeutes Zen. Annulé.

Début mars 2020 : « De la santé physique à la santé noosphérique », article du magasine L1mpresario de mars-avril.

14 février 2020 : émission radio sur « S’aimer Soi c’est facile ? » (sortir de la dépendance affective), France Bleue Pays de Savoie, Les Experts.

Sophrologie-optimiste-annecy-actualité18-19 janvier 2020 : salon du Bien-Être et des Arts – Sevrier (74) – Complexe d’animation, 2000 route d’Albertville – Stand + Conférences : samedi 18-01 à 17h : « Sophrologie et Chamanisme : ressemblances, différences, complémentarités » – dimanche 19-01 à 13h : « L’Optimisme, retrouver sa vraie nature ». Lezarts Zen.

15 janvier 2020 : émission radio sur « L’Optimisme« , France Bleue Pays de Savoie,  Les Experts.

Début janvier 2020 : « Les Bonnes Résolutions ou l’Instant Présent ?« , article du magasine L1mpresario, janvier-février.

03 décembre 2019 : émission sur « Le Dien Chan, réflexologie faciale« , France Bleue Pays de Savoie, Les Experts.

10 octobre 2019 : émission sur « La Sophrologie« , France Bleue Pays de Savoie, Les Experts.

 

Gratitude

Ce n’est pas le bonheur qui nous remplit de gratitude, c’est la gratitude qui nous remplit de bonheur.

Vous souvenez-vous des « mots magiques » que nous demandaient nos parents lorsqu’ils nous apprenaient à vivre en société ? Il en était un de 5 lettres, commençant par M et finissant par I. Vous l’avez ? Oui, celui-là, celui qui amène un sourire sur les lèvres de qui le prononce … et de qui le reçoit : MERCi !!!!

Différents degrés de profondeur

Il y a le petit merci jeté par habitude, par automatisme de « bonne éducation » ; très conventionnel mais pauvre en efficacité.

Et puis il y a le merci « du fond du cœur », celui empli de sincérité et de reconnaissance. Savoir le distribuer avec générosité est déjà une belle chose en soi.

Gratitude-Merci-sophrologue-annecyEnfin, il existe un Merci plus puissant encore, avec des lettres bien ancrées dans les profondeurs de notre âme, avec une sonorité aux notes enveloppantes, et un rayonnement venu de la source d’amour la plus pure et la plus humble de notre être ; telle est la Gratitude.

Ce qui fait la différence, c’est le degré de conscience que l’on met lorsque l’on offre ce mot : tête-en-l’air ou parfaitement présent à ce que vous donnez.

Une fois devenu.e adulte, il nous arrive d’oublier que la magie des mots peut aussi être utilisée par « les grands ». D’autant qu’elle est dotée de nombreuses vertus, alors pourquoi s’en priver ?

Un remède miracle

En effet, pratiquer la gratitude régulièrement enclenche un cercle vertueux dans bien des domaines :

  • elle vous offre un regard positif sur la vie, ce qui développe votre joie, et égaie votre moral.
  • elle est une excellente médecine naturelle : les gens capables de gratitude prennent plus+ soin d’eux, dorment mieux – « l’âme en paix » – et tombent moins souvent malades car moins stressés.
  • elle améliore la qualité des relations : en témoignant votre gratitude aux autres, vous leur paraissez agréable, ils deviennent donc plus aimables à votre égard. Et comme c’est une vibration contagieuse, vous aurez vous aussi plus+ envie de les aider. Et comme aider rend heureux/se, vous êtes en meilleure santé, dormez mieux, avez un moral joyeux… etc etc. CQFD !

Une rééducation vers la Joie

cadeau-vie-gratitude-sophrologue-annecyPour entretenir – ou développer – sa gratitude, il s’agit d’observer tout ce dont vous pourriez remercier dans votre quotidien : une personne qui vous a aidé, une opportunité qui s’est présentée à vous, une rencontre au bon moment, un magnifique lever de soleil, les « coups de chance », les « hasards »…
Vous avez du mal à voir les cadeaux de la Vie ? Commencez par lister ce que vous avez dans votre environnement proche (même si ça n’est pas aussi bien que ce que vous aviez espéré) :

  • au niveau matériel : un toit, de quoi manger, une voiture, un travail, des habits, une bonne santé,
  • au niveau relationnel : un.e conjoint.e, des enfants, des parents, des ami.es, de simples connaissances pour discuter de temps à autre (comme les voisins, la boulangère, les collègues de travail…),
  • et dans tous les pans de votre vie.

Puis affinez votre analyse en listant les conforts, devenus tellement habituels que l’on oublie facilement que d’autres ne les ont pas :

  • des loisirs, des vacances, des repas variés, des chaussures, des armoires bien remplies, une belle région (en tout cas en Haute-Savoie…),
  • un système de santé accessible à tous, des aides de l’État, une instruction scolaire, l’accès à l’information, un réseau routier confortable, des transports en commun…
La gratitude est dans le détail

Enfin, amusez-vous à entrer minutieusement dans les détails pour constater les toutes petites choses qui apportent un sourire, qui émerveillent les yeux, qui réchauffent le cœur : un paysage, un chocolat chaud, un fou-rire, un « inattendu » heureux, une rencontre de hasard, une soirée entre ami.es, un coup de téléphone, une accalmie en temps de pluie, un parfum agréable dans la rue, une oreille attentive, un câlin, un sourire d’un inconnu, le rire d’un enfant, la neige qui tombe… Plus vous entrainez votre cerveau à être vigilant.e à ces détails, plus il lui sera facile vous les montrer.

Puis remerciez, avec sincérité. Remerciez la personne concernée, la Vie, l’Univers, le hasard, la chance, la Nature, les Anges, Dieu, qui vous voulez, mais prenez le temps de remercier avec gratitude, pour envoyer de belles ondes dans les airs et ouvrir votre coeur à l’abondance généreuse et variée de la Vie.

sophrologie-optimiste-annecy-gratitudeBien sûr, vous avez le choix d’orienter votre attention sur les imperfections, sur ce qui vous manque, sur ce que vous avez raté… là est votre libre-arbitre. Mais si vous souhaitez vivre plus heureux/se, l’autre voix est plus éclairée par la lumière de la joie.

Belle pratique à toutes et tous … et merci pour votre lecture 😉

Nathalie Delaunay, semeuse d’étoiles ✨ 

Praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme 🌻

Souriez, vous êtes masqué.es !

Ou comment transformer une obligation en opportunité.

Puisqu’il en est ainsi, et que pour la plupart d’entre nous, nous « faisons avec », profitons-en pour opérer une métamorphose : celle d’une obligation en opportunité. « Opportunité de quoi ? Moi j’en ai marre de porter ce masque ! »

Oui j’entends. Et parfois, moi aussi je peste, mais ça ne fait qu’écorcher mon moral. Alors je choisis « d’opportuniser » : je souris !

sourire-masque-sophrologie-optimiste« Pour qui ? Personne ne le verra ! » Croyez-vous ?! Un sourire ne se résume pas à des lèvres qui s’étirent, ce sont aussi des yeux qui se plissent, des pupilles qui brillent un peu plus, et comme nous sommes amené.es à nous regarder plus franchement dans les yeux, nous pouvons nous sourire autrement ! 

Sourire c’est aussi des sourcils et des mâchoires qui se relâchent – souvent sièges de nombreuses tensions, qui se prolongeront dans notre cou, notre dos, nos pensées, notre moral -, sourire c’est activer 17 muscles qui se remettent en mouvement et envoient un joli message au cerveau : « Je veux me sentir bien ». Alors ce dernier libère une dose d’endorphine dans le corps ; à vous l’état de bien-être, la baisse du stress, la diminution des douleurs, n’est-ce pas Merveilleux !

Ainsi, la première personne qui bénéficiera des bienfaits de votre sourire, c’est … Vous-M’aime !

souriez-bonne-humeur-sophrologie-optimisteMais attention, si vous décidez de sourire derrière votre masque, prenez garde, vous risquez de propager la bonne humeur dans votre entourage !!! Et oui, le sourire est contagieux ; aussi, par un simple étirement labial, vous rendez service à l’Humanité.

Alors certes, sourire ne modifiera pas les obligations qui nous sont imposées, mais vous permettra au moins de les vivre avec plus de facilité… et ainsi de maintenir votre système immunitaire plus performant… CQFD.

Option 2 : une de mes clientes, déjà d’un âge avancé, m’a avoué lors d’une séance : « Moi je fais des grimaces aussi ! J’adorais tirer la langue aux gens pas aimables quand j’étais petite, ça me fait un bien fou de recommencer !!! » … 😉 sourire-sophrologie-réflexologie-annecy

Zygomatiquement vôtre.

Nathalie Delaunay, praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme

Aider les Aidants

… Une nécessité trop souvent négligée…

Journée mondiale des Aidants, 06 octobre.

Un Pilier Central et Sans Trace …

Ils accompagnent pour les examens médicaux, ils attendent les résultats, ils écoutent les doléances, ils accueillent les pleurs, ils prononcent les mots réconfortants, ils facilitent le quotidien, ils remontent le moral, ils calment les peurs, ils portent sur leur épaules les têtes lourdes de lassitude, ils encouragent, ils font rire, ils soutiennent, ils réparent, ils consolent…

Ils taisent leurs propres souffrances, ils enragent en silence, ils se sentent parfois impuissants, écartés, ils endurent, ils se questionnent dans leur solitude, ils vivent l’injustice, l’impatience, le découragement, la tristesse, la colère, ils donnent, ils doutent, ils s’oublient …

aidant_familial-soutien-réflexologie-annecyIls ne sont ni malades, ni porteurs de handicap, ni dépendants … ils sont le pilier de ces personnes-là ; ils sont les enfants de, les parents de, les conjoint/es de, les ami/es de, les soignant/es…

Ils sont les Proches Aidants !

Être (devenir) un Aidant solide

aidants-sophrologue-annecy-réflexologieÀ tant donner, l’Aidant peut avoir tendance à se perdre, à ne plus écouter ses propres besoins, à puiser dans ses réserves – morales et physiques – sans se rendre compte qu’il les fragilise. C’est pourquoi il est tout aussi important d’accompagner les Aidant.es que les Aidé.es.

L’une des premières étapes lors du suivi d’un aidant est de lui faire comprendre que lui aussi a le droit de s’occuper de sa santé, car bien souvent la culpabilité les empêche d’oser prendre soin d’eux-mêmes : « Mais moi je ne suis pas malade », « Je suis un peu fatigué, mais ça n’est rien à comparer de ce qu’elle vit. ». Or chacun mérite de prendre soin de sa santé … ne serait-ce que pour pouvoir continuer à soutenir le malade dont il a la charge !

Un accompagnement, d’une séance ou plusieurs, c’est une parenthèse pour :

  • se confier et bénéficier d’une écoute attentive et neutre affectivement,
  • évacuer les trop-pleins d’émotions, d’incompréhension, de frustration,
  • prendre du recul pour trouver sa place dans cette situation accaparante,
  • préserver son moral et son optimisme et ainsi garder l’énergie nécessaire pour traverser cette épreuve le plus solidement et sereinement possible,

sexualité-couple-maladie-cancer-sophrologueEt pour un.e conjoint.e aidant.e, c’est aussi trouver sa place dans cette relation tri-partite (l’aidé.e, lui/elle, et la maladie ou le handicap), accepter les changements, déposer ses rêves brisés … pour en construire de nouveaux qui composent avec la situation actuelle, envisager l’avenir autrement … et apprendre à vivre pleinement chaque jour les uns après les autres ; c’est aussi consolider son image quand les repères habituels sont bousculés, et réinventer une sexualité avec son conjoint dont le corps et la libido ont changé. Trouver une nouvelle identité au couple.

Enfin, l’annonce de la maladie peut être vécu comme un traumatisme interne, consciemment ou non, tant par la personne malade que par l’entourage ; il est donc important d’aller « nettoyer » ce souvenir de la charge émotionnelle qui s’est greffée dessus, et de débloquer ce qui s’est figé sous l’effet du choc.

Parce que l’Aidant est avant tout une personne à part entière, et pas seulement identifiée par rapport à son rôle auprès d’un malade, lui redonner sa place d’être et le soutenir, le soulager, l’écouter, est primordial.

Les Structures d’Aides

Depuis 2015, l’aidant familial bénéficie d’un statut juridique (loi du 28 décembre 2015) lui permettant d’obtenir plusieurs types de congés spécifiques (de répit, d’accompagnement) et d’allocations. Il peut demander un temps partiel par exemple, sans crainte de perdre son emploi, ou bénéficier d’un « congé proche aidant » depuis le 1er octobre 2020.

Depuis 2018, il est également possible que des collègues fassent un don de jours de congés (loi du 13 février 2018).

amour-mere-fille-vieille-dame-jeune-femmeDans le cadre de l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA), l’aidant peut avoir accès à des solutions temporaires pour le soulager dans les tâches du quotidien, et garder du temps pour le meilleur de la relation affective avec la personne qu’il/elle soutient.

Il existe, pour de nombreuses maladies, des associations, des plateformes de répit, des réseaux sociaux, des forums des aidants, des « Cafés des Aidants » : un moment d’écoute avec des professionnels, des conseils d’ordre administratif, ou des échanges entre Aidants pour partager les inquiétudes, recevoir un soutien, récolter des conseils, ou tout simplement souffler et penser un peu à soi.

D’autres associations proposent des vacances-répit, uniquement pour les Aidants familiaux, ou bien aidants-aidés, avec des personnels expérimentés pour s’occuper des aidés et permettre aux Aidants de profiter pleinement de ces moments de repos.

Malgré tout, il est parfois nécessaire d’aller plus loin dans l’accompagnement, avec un suivi individuel, juste pour soi …

Vous trouverez une liste non exhaustive des structures d’aide aux Aidants sur cette page : Être un Aidant Optimiste.

Quelques chiffres
  • 11 millions de Français sont actuellement un Aidant, soit 1 Français sur 6.
  •  90% d’entre eux le sont pour un proche de la famille.
  • 43% d’hommes, 57% de femmes composent la population des Aidants.
  • 81% ont moins de 65 ans, 44% ont moins de 50 ans. Ils sont à 62% salariés.
  • 1h54 est le temps moyen par jour consacré à l’aide au proche malade.

Les principales difficultés rencontrées sont : 

  • 38% : le manque de temps
  • 32% : la fatigue physique
  • 26% : la complexité des démarches administratives

 

Source : https://www.fondation-april.org

Nathalie Delaunay, semeuse d’étoiles

Sophrologie Optimiste et Dien Chan, spécialisée dans l’accompagnement des Aidants et des Aidés (porteurs de maladie ou de handicap, personnes âgées).

Pour prendre rendez-vous, contactez-moi au 06.78.07.34.10. ou remplissez le formulaire de contact.

 

 

De la Santé physique à la santé Noosphérique

Longtemps, l’expression « être en bonne santé » évoquait principalement la santé physique et mentale ; aujourd’hui, d’autres paramètres sont pris en compte, parfois plus subtils.

santé-bien-être-sophrologie-annecy Selon l’OMS1, « la Santé est un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. » Le bien-être est l’état NATUREL de l’être humain (et devrait pouvoir le rester !).

Pour autant, il est fort délicat de le mesurer, tant il s’appuie sur un ressenti personnel, et donc sur une réalité subjective.

Santé => MédecineS

Les progrès de la médecine allopathique2 sont réels ; l’émergence des médecines dites alternatives3 est encourageante ; la médecine intégrative4, associant les bénéfices des deux, a de beaux jours devant elle pour maintenir corps et mental en équilibre. Mais elles cohabitent avec des conditions de vie malmenées par le fléau des temps modernes : le stress. À coup de recettes de grand-mère et de bonne fame 5, d’alimentation équilibrée, d’écologie intérieure, d’activité physique, de méditation ou de médicaments moléculaires, nous tentons d’entretenir notre état général …. dans un environnement de plus en plus perturbant, où l’on est d’ailleurs censé.e y puiser le critère « social » de notre santé :  notre intégration dans le réseau social et ses différentes couches relationnelles6. Car nous sommes bien des Êtres Sociaux avant tout.

À l’heure de la noosphère7, la Santé pourrait s’enrichir d’une autre dimension : celle de la qualité du maillage des consciences humaines, toutes harmonisées entre elles. Notre bien-être dépendrait alors également de l’état d’ouverture de notre conscience, et de notre capacité à unir nos pensées et nos actes vers un monde plus juste. Cela sous-entend-il que nous pourrions nous intéresser davantage à ouvrir notre esprit … et renverser à nouveau la pyramide de Maslow8 ?!!!

Bonheur-santé-reflexologue-annecyAu final, pour résumer ce qu’est la Santé, nous pouvons rejoindre Voltaire9 qui décida « d’être heureux parce que c’est bon pour la santé » ! Tout simplement.

Article paru dans le magasine L1mpresario de mars-avril 2020.

————————–

1- OMS : Organisation Mondiale de la Santé. Une Journée mondiale de la Santé est organisée par l’OMS le 07 avril de chaque année.

2- La médecine allopathique : médecine qui neutralise les symptômes d’une maladie à l’aide de traitements (par opposition à l’homéopathie qui cherche à reproduire les symptômes à plus faible dose que la maladie en elle-même).

3- Les médecines alternatives : elles regroupent des médecines utilisant des techniques et des produits plus naturels, visant à limiter les effets secondaires (= médecines douces). Elles sont dites aussi « non conventionnelles » par l’OMS.

4- La médecine intégrative est apparue dans les années 1990 aux États-Unis. Elle vise à impliquer le patient dans son processus de guérison, et à conjuguer la médecine conventionnelle (allopathique) et les médecines complémentaires (alternatives).

5- De bonne fame : de « bonne renommée » (du latin fama) ou de « bonne femme », je vous laisse choisir, la polémique étant plus ou moins réglée.

6- Dans le numéro de janvier-février 2020, nous évoquions la Vie comme une rencontre, ces rencontres qui participent donc au bien-être des êtres sociables que nous sommes. Article La Vie est une Rencontre.

7- La noosphère : concept né au début du XXème siècle ; terme inventé par Valdimir Vernadski, et développé par Pierre Teilhard de Chardin pour évoquer la couche de faible épaisseur qui entoure la Terre et matérialise à la fois toutes les consciences de l’humanité et toute la capacité de cette dernière à penser.

LImpresario-mars-avril-20208- Cf l’article de Benoît dans le numéro de janvier-février 2020 de L1mpresario.

9- Voltaire : écrivain et philosophe français (1694-1778).

Article paru dans L1mpresario de mars-avril 2020.

Consignes de reprise-Déconfinement2020

Bonjour, bonjour, c’est la reprise !
sophrologue-haute-savoie-téléconsultation

Je suis ravie de vous accueillir à nouveau pour adoucir ou ensoleiller votre quotidien 😀

Pour autant, restant encore dans l’incertitude d’un réel assainissement de la situation, nous nous devons de respecter les précautions d’hygiène,  pour protéger tout un chacun. Voici donc les consignes que je mets en place pour assurer les séances à mon cabinet :

Vous concernant
  • vous venez avec votre masque, et vous venez seul.e.
  • quand vous arrivez au bas de l’immeuble, envoyez-moi un texto pour me prévenir de votre présence, je viendrai vous ouvrir la porte (cela vous évitera de toucher l’interphone et la poignée de porte).
  • en montant les escaliers, évitez de toucher la rampe.
  • arrivé.e au cabinet, posez vos sacs, veste et chaussures à l’entrée, et allez directement vous laver les mains.
  • vous êtes prêt.e, la séance peut commencer !
  • si toutefois vous observez, chez vous ou l’un de vos proches, le moindre symptôme suspect, je vous remercie de m’en avertir, par respect pour les autres clients et moi-même. Nous trouverons assurément une nouvelle date pour fixer rendez-vous en toute sérénité 😉
  • une corbeille sera à votre disposition pour déposer le règlement.  Si vous payez par chèque, merci de le remplir à l’avance. Si vous payez en liquide, merci de faire l’appoint.
  • les téléconsultations sont toujours à disposition si vous préférez.
Me concernant
  • le cabinet a été réaménagé pour respecter une distance de plus d’un mètre entre vous et moi. déconfinement-sophrologie-réflexologie-annecy
  • je porterai un masque homologué. 
  • je pulvériserai des huiles essentiels pour assainir l’air ; si vous présentez une allergie à ce produit, merci de m’en informer (afin que j’évite d’en mettre ce jour-là) !
  • chaque rendez-vous est espacé d’une demi-heure afin d’éviter les croisements.

Les TÉLÉCONSULTATiONS sont elles, bien sûr, assurées aux horaires habituels d’ouverture.

Pour les séances de dien chan-réflexologie,
  • les séances « classiques » peuvent rependre à compter du mardi 12 mai.
  • les séances bien-être reprendront ultérieurement (car + de contacts avec les mains sur le visage).
  • je porterai un masque tout au long de la séance,
  • je me laverai les mains avant et après la séance,
  • et le matériel est bien sûr désinfecté après chaque utilisation (… comme avant le Covid-19).

Je reste naturellement à votre écoute si vous le souhaitez.

Je vous espère en bonne santé, le moral hissant pavillon haut, et le sourire aux lèvres. Si des inquiétudes pointent le bout de leur nez (parce que c’est la rentrée, parce que vous allez côtoyer plus de monde, parce que les nerfs se relâchent après s’être mis en « instinct de survie », parce que vous avez beaucoup donné pour soutenir un proche… ou « parce que » tout simplement), n’hésitez pas à me contacter pour que nous échangions ; je pourrai vous partager quelques outils pratiques et faciles pour retrouver le calme intérieur et le sentiment de sécurité.

sophrologie-optimiste-annecy-réflexologie

Au plaisir de vous revoir, prenez soin de vous et de vos proches… et gardez le sourire ! C’est le plus beau cadeau que vous pouvez vous faire 😉

Nathalie ✨

 

Les 5 Blessures de l’Âme…

… qui empêchent d’être Soi-Même L.Bourbeau-5blessures-sophrologue-annecy

Cinq blessures qui construisent notre personnalité et nos moyens de défense pour nous protéger pendant l’enfance … et qui nous empêchent d’être vraiment nous-même si nous gardons ces mécanismes à l’âge adulte !

Lise Bourbeau, enseignante et philosophe québécoise, a synthétisé cinq blessures-types : la Trahison, le Rejet, l’Abandon, l’Humiliation et l’Injustice (que l’on peut regroupé dans l’acronyme : T.R.A.H.I.), et explique en détail les comportements et la morphologie qui s’y rattachent. Elle s’est inspirée des travaux de ses prédécesseurs en la matière, notamment Wilhelm Reich, John C. Pierrakos et Alexander Lowen ; puis elle a observé de nombreuses personnes et en a tiré ses propres conclusions.

Blessures-âme-sophrologie-haute-savoie

Morphologies-types des 5 blessures : rejet, abandon, humiliation, trahison, injustice.

Ces cinq blessures fondamentales seraient à l’origine de nos maux, qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux. En comprendre les mécanismes conduit à une libération de nos peurs, et à un véritable épanouissement de qui nous sommes vraiment. Selon elle, « nous avons tous la même mission en venant sur cette planète : celle de vivre des expériences jusqu’à ce que nous arrivions à les accepter et à nous aimer à travers elles » … et vivre pleinement notre vrai Moi…

Ce Moi qui connaît tes vrais besoins pour vivre dans l’amour, le bonheur, l’harmonie, la paix, la santé, l’abondance et la joie.

Pour cela, commencer par lire le description de chaque blessure en ressentant en soi celle qui « résonne » le plus, celle qui « parle » le plus, celle où l’on se reconnaît pour le moment. Puis observer à quel moment c’est elle qui nous fait réagir ; accepter ces différentes réactions même si elles sont mal vues par la société, même si elles me procurent plus de mal que de bien désormais ; et enfin oser modifier son comportement, pas à pas, pour avancer vers la guérison progressive.

Chapitre 1 – La création des blessures et des masques

BlessureMasqueAntidote-nathalie-delaunay-sophrologue

Chaque blessure a créé un type de masque (de comportement). Heureusement, il existe un « antidote » pour s’en libérer !

Chapitre 2 – Le Rejet

Chapitre 3 – L’Abandon

Chapitre 4 – L’Humiliation

Chapitre 5 – La Trahison

Chapitre 6 – L’Injustice

Chapitre 7 – Guérison des blessures et transformation des masques

Tome 2 : La guérison des 5 Blessures. Ce livre reprend très largement la présentation de chaque blessures puis donne des astuces pour commencer à guérir de sa ou ses blessure(s) principale(s). Le principal intérêt de ce second tome, qui pourrait presque se suffire à lui-même pour démarrer, est la partie sur l’ego.

guérison-blessures-sophrologie-annecyChapitre 1 – Révision des cinq blessures / Chapitre 2 – Questions courantes / Chapitre 3 – L’ego, le plus grand obstacle à la guérison des blessures / Chapitre 4 – Diminution de l’ego et des blessures / Chapitre 5 – Les blessures de rejet et d’injustice / Chapitre 6 – Les blessures d’abandon et de trahison / Chapitre 7 – La blessure d’humiliation / Chapitre 8 – Comment savoir quelle blessure est activée / Chapitre 9 – La guérison est ses bienfaits / Chapitre 10 –

 

Dépendance Affective vs Amour de Soi

dépendance-affective-delaunay-annecy-sophrologue

Michel 54 ans, Estelle 22 ans, Lucie 37 ans, Loïc 43 ans … leur point commun : être passé.e de la dépendance affective à l’Amour de Soi ! … pour mieux aimer l’Autre.

 

Qu’entend-on par Amour de Soi ?

Pourquoi devient-on dépendant.e affectif.ve ?

Reconnaître la dépendance affective.

Se libérer de la dépendance affective.

Développer l’Amour de Soi.

Se faire accompagner vers l’autonomie affective.

Qu’entend-on par Amour de Soi ?

L’amour de soi, c’est cette capacité à ressentir pour soi-même le même émerveillement que celui que l’on peut éprouver quand on tombe amoureux de quelqu’un. Ce quelque chose d’inexplicable, d’intense, de magique. C’est reconnaître que l’on a EN SOi la même beauté que celle que l’on perçoit chez celui/celle que l’on aime. C’est admettre que l’on mérite – et que l’on est capable ! – de s’occuper soi-même de son propre bien-être. Seul.e. Sans l’apport de notre entourage.

Pourquoi devient-on dépendant.e affectif.ve ? L.Bourbeau-5blessures-sophrologue-annecy

Citation de Lise Bourbeau, Les 5 Blessures qui empêchent d’être soi-même : « Nous devenons dépendants affectifs lorsque nous souffrons de carence affective, et nous souffrons de carence affective lorsque nous ne nous aimons pas assez. Nous recherchons donc l’amour des autres pour arriver à nous convaincre que nous sommes aimables. »

Le plus souvent, cette dépendance nait pendant l’enfance,  parce qu’on a eu le sentiment d’avoir manqué d’amour. Un enfant, pour grandir sainement et construire l’image qu’il a de lui-même, se regarde dans les yeux de ses parents, dans les gestes et les comportements de ceux qui l’entourent. S’il attend un certain type de marques d’amour et que ses parents lui en donnent d’autres, il ne les reconnaîtra pas et se sentira en manque d’amour. C’est donc un ressenti propre, qui peut être totalement différent de ce que les parents ont vécu de leur côté.

Les expériences amoureuses ou amicales qu’il/elle vivra ensuite, peuvent réveiller ce sentiment de manque et réouvrir la blessure. On peut très bien vivre des années sans se rendre compte de sa dépendance affective, lorsque l’on vit dans un environnement qui comble ces manques. Et puis un jour, souffrir dans une relation et se rendre compte à ce moment-là de notre carence profonde.

Reconnaitre la dépendance affective

La dépendance affective se rencontre dans tous types de relation : en couple, en amitié, avec ses parents, avec ses enfants, avec ses collègues de travail, ses supérieurs hiérarchiques … Pour se définir comme dépendant.e affectif.ve, il faut se reconnaître, de manière significative et handicapante, dans plusieurs critères de cette liste :

  • Avoir constamment besoin de preuves de la part de son/sa partenaire sur l’amour qu’il/elle lui porte (textos, cadeaux, « je t’aime » à répétition, présence…).
  • Être jaloux.se, alors que la relation est saine. Être possessif.ve.
  • Avoir besoin de l’approbation, des conseils et du réconfort des autres pour toute action, toute prise de décision.
  • Avoir du mal à mener des activités seul.e, juste pour son propre plaisir.
  • Se sentir spontanément responsable de ce qui ne va pas (dans le domaine privé ou professionnel).
  • Satisfaire les besoins des autres avant même qu’ils en fassent la demande, et oublier ses propres besoins.
  • Être incapable de dire non, de poser et de défendre ses limites personnelles  (voire même de les connaitre !).
  • Craindre et éviter tout conflit, même minime, avec son interlocuteur.
  • Compter sur les autres (conjoint.e, famille, amis) pour assumer les responsabilités dans les domaines importants de sa vie (revenus, gestion administrative, santé, organisation domestique…).
  • Se sentir anxieux.se ou complètement perdu.e à la simple pensée d’être seul.e.

Un.e célibataire dépendant.e affectif.ve va rêver du couple idéal, mais d’un tel idéal qu’il ne pourra jamais trouver le/la partenaire capable de répondre à ce schéma. Il/elle sera toujours déçu.e et verra ses relations finir en échec.

Se libérer de la dépendance affective

Bonne nouvelle ! Oui, on peut sortir de cette dépendance affective !

C’est une véritable rééducation, mais qui vaut son pesant, car aimer librement est la fin des souffrances quotidiennes. Alors comment s’y prendre ?

  • Reconnaître que l’on est en dépendance affective : s’observer dans ses moments de souffrance, reconnaître les signes et les attitudes de la dépendance dans ses propres réactions et ressentis.
  • Accepter que l’on est dépendant.e affectif.ve : sans se culpabiliser, sans se rabaisser, sans s’en vouloir. « J’ai de dépendance affective pour le moment. »
  • Comprendre que cette attitude a été un moyen de défense pour survivre dans un certain environnement, et qu’elle a eu son utilité = être indulgent.e et reconnaissant.e envers la partie de nous qui a mis en place cette protection.
  • Réaliser que l’on est maintenant capable de s’occuper soi-même de soi, et donc d’agir/réagir différemment, et surtout que cela nous sera bien plus confortable et agréable.
  • S’aimer soi : on sort de cette dépendance affective en apprenant à s’aimer soi-même.
Développer l’Amour de Soi

Il y a trois paliers : la confiance en soi, l’estime de soi et l’amour de soi. La confiance en soi s’acquière par l’expérience qui nous prouve que l’on est capable de faire telle ou telle chose ; l’estime de soi touche à la valeur que l’on s’octroie par rapport aux autres ; l’amour de soi, plus profond, tient à l’acceptation que je mérite l’amour, sans condition. Alors, comment s’y prendre ?

  • Langage-amour-sophrologue-annecyConcevoir qu’il existe différentes manières d’aimer et les découvrir chez l’autre (Gary Chapman : Les 5 langages de l’amour). Pour, dans un premier temps, trouver les preuves d’amour dont on a besoin et rassurer l’enfant en nous qui a un manque.
  • Devenir son propre parent : accompagner l’enfant blessé, l’écouter dans ses doléances, lui offrir toute notre attention.
  • Apprendre à se connaître soi : se demander quelles sont mes propres envies à moi, et s’offrir des plaisirs : un cinéma seul.e, une sortie à vélo, cuisiner pour soi…, pour se rendre compte qu’on est parfaitement capable de se donner soi-même de quoi se ressourcer.
  • Se redécouvrir pour s’aimer soi : procéder inversement de ce que l’on fait d’ordinaire, c’est-à-dire chercher les failles chez les personnes que l’on admire pour se rendre compte qu’on en a tous (et ainsi mieux accepter les siennes) ; ET chercher les qualités en soi pour se prouver qu’on en a tous… même soi !
  • Oser prendre de la distance : une fois ces bases consolidées, expérimenter pas-à-pas la distance avec celle/celui que l’on aime : attendre 10 minutes supplémentaires avant de demander des nouvelles ; rester une heure de plus seul.e avant d’aller en compagnie, … comme lorsque l’on apprend à nager et que l’on s’éloigne tout doucement du rebord de la piscine.
  • Comprendre ce qu’on y gagne : la liberté et moins de souffrance ; un meilleur épanouissement de soi ; de nouvelles portes qui s’ouvrent sur des expériences et relations plus épanouissantes.
  • et donc apprendre l’instant présent et ses merveilles pour apprécier ces moments seul.e. Découvrir tout ce que l’on peut vivre d’autre, de plus, d’enrichissant, dans cette nouvelle situation : être seul.e avec soi-même et s’y sentir bien !
Un accompagnement, pour quoi faire ?

Il est parfois nécessaire de se faire accompagner dans cette démarche, comme on choisirait de prendre des cours de natation pour réussir à s’éloigner du bord de la piscine et gagner en liberté pour évoluer dans les « grandes eaux ». Au cours des séances,  la sophrologie vous permet de prendre du recul par rapport à vos ressentis émotionnels, pour distinguer l’adulte en vous, et l’enfant dépendant. En créant une dissociation entre ces deux parties, vous serez à même de pouvoir écouter, soigner, rassurer … et aimer cet enfant intérieur.

La sophrologie permet aussi de reprendre la maitrise de son état émotionnel pour éviter de se laisser envahir par celui-ci, et ainsi garder une vision lucide, des idées claires, et adopter des attitudes plus raisonnées et constructives pour soi.

En état de conscience modifié, il s’agira également de faire remonter au premier plan vos qualités, vos ressources, vos réussites pour valoriser votre image de vous-même, de redorer votre estime de vous.

Besoin d’un accompagnement ? Contactez-moi via le formulaire !

Pour réécouter l’émission Les Experts avec Karine Rose et Serge Carbonell, du 14 février 2020 :  France Bleue Pays de Savoie.

 

Page 1 of 3

Copyright 2019 - Étoile et vieS - Mentions légales