Le Burn-Out, en-quête de sens ?

Un Français sur 3 est sujet au stress dans sa vie professionnelle, et près de 35% de la population est concernée par le burn-out, et pourtant le « syndrome d’épuisement professionnel » n’est pas encore considéré comme une maladie due au travail.

burnout-sophrologie-optimiste-annecyBurn-out au travail, burn-out parental, burn-out estudiant, quelque soit sa forme, ce malaise profond est souvent l’apanage des perfectionnistes, en quête de reconnaissance extérieure. Ultra-consciencieux à leur(s) tâche(s), ils ne savent pas se contenter de faire bien. Un accompagnement est alors parfois nécessaire pour modifier ce comportement en profondeur.

Il s’agit à la fois de prévenir le burn-out, d’en sortir quand on y est déjà, puis de réparer ce qui a été abîmé par cette épreuve, pour repartir sur le chemin de la vie, d’une autre manière.

Se libérer des charges émotionnelles négatives

Les personnes en situation de burn-out sont souvent dépassées par un trop-plein d’émotions et de sentiments négatifs (colère, tristesse, culpabilité, trahison…). Il est alors nécessaire de désengorger l’émotionnel qui perturbe les capacités cognitives et la perception de la situation, pour retrouver la « réalité objective » des faits et sortir d’un cercle vicieux.

J’utiliserai le Dien Chan, technique de réflexologie crânio-faciale, pour :

  • apaiser l’émotionnel et le mental, réflexologie-faciale-annecy-dienchan
  • atténuer les tensions nerveuses et musculaires,
  • et ramener un certain équilibre pour retrouver la maîtrise de ses pensées et de ses réactions.
  • il peut également rétablir une qualité de sommeil réparatrice.

Ensuite, par des exercices de respiration associés à des mouvements choisis, ce que l’on appelle la relaxation dynamique en sophrologie, la personne redevient actrice de son bien-être, retrouve des sensations agréables et se remplit d’émotions épanouissantes et ressourçantes.

Apprendre à s’écouter

burn-out-réflexologie-annecyRalentir, respirer, ressentir et repérer ses besoins, voici les « 4 R » pour amener de l’air dans la frénésie du quotidien. Avec une première question essentielle : « comment je me sens juste là maintenant ? » Fatigué.e ? angoissé.e ? surmené.e, pressé.e, incompris.e, … ?

« De quoi ai-je besoin pour satisfaire ce besoin vital ? » : d’une pause, du mouvement dans mon corps, de respirer, de prendre l’air, de manger, de boire, de m’étirer, de discuter …

La Sophrologie permet de se (re)contacter avec ses ressentis, et de repérer les signaux d’alerte que nous envoie constamment le corps, le mental et l’émotionnel. Puis il s’agira d’oser s’autoriser à répondre à ces besoins essentiels à notre équilibre général.

Poser/respecter ses limites

Les personnes sujettes au burn-out sont en quête de reconnaissance par manque d’estime de soi ; elles ont alors tendance à accepter, ou à effectuer d’elles-mêmes, plus de tâches que ce qu’elles peuvent assumer. Or, dans certains contextes, professionnels ou familiaux, il est difficile d’exprimer ses frustrations, ses craintes, ses déceptions, ses fatigues. Elles accumulent alors des émotions négatives qu’elles tentent de dissimuler… jusqu’à l’explosion. Et les conflits apparaissent (intérieurement ou avec les autres).

burn-out-parental-sophrologue-annecyApprendre à poser ses limites est indispensable pour prévenir un surmenage ou en sortir. C’est une rééducation du comportement qui se fait jour après jour, au rythme de chacun. Savoir se respecter est la base de la confiance en soi.

Retrouver confiance et estime de soi

Qu’il soit dû à une surcharge de travail ou à un harcèlement, le burn-out aura tendance à abîmer, voire détruire l’image que la personne a d’elle-même, de sa capacité à travailler, à se concentrer, à effectuer une tâche, à entretenir des liens sociaux, à improviser pour s’adapter à une situation…

Par un travail d’introspection et de découverte de soi, j’accompagne la personne à guérir les blessures qui engendrent le manque d’estime de soi. En parallèle, elle prendra l’habitude de se valoriser elle-même dans ses actes quotidiens, et avance pas à pas vers la reconstruction d’une nouvelle relation avec elle-même.

Je vous invite à lire l’article « Travailler mieux… » pour envisager le travail autrement.

Trouver du sens à son travail

Que ce soit le burn-in (épuisement psychique ou dépression), le burn-out (épuisement psychique, émotionnel et physique), ou le bore-in (ennui extrême au travail), l’absence de satisfaction et la perte de sens sont récurrentes. Si c’est une épreuve lourde à traverser, elle est aussi une opportunité de retrouver les valeurs qui nous tenaient à cœur et que l’on a égarées dans la frénésie de la vie moderne/cette course à la perfection.

sophrologie-réflexologie-haute-savoie-burn-outIl est parfois nécessaire d’aller au bout d’une expérience pour en constater les limites et réussir à lâcher un comportement peu épanouissant. Retrouver les valeurs qui nous animaient étant jeune adulte et les adapter à la situation actuelle est un objectif motivant pour aller de l’avant vers des jours plus ensoleillés.

Pour vous faire accompagner dans cette épreuve, remplissez le formulaire de contact ou contactez-moi par SMS au 06.78.07.34.10.

Les institutions

AFBO : Association France Burn-Out : www.asso-franceburnout.fr

Souffrance et Travail : www.souffrance-et-travail.com