Étoile et VieS

Nathalie Delaunay – Coaching de Vie, Sophrologie Optimiste, Dien Chan

Catégorie : Astuces A-Testées

La Magie des Petits Carnets

Le Carnet est un outil précieux, simple et efficace, soit comme défouloir soit pour prendre du recul par rapport à une situation.

Se confier

journal intime sophrologue AnnecyOn connaît l’efficacité du journal intime qui peut servir à y jeter les trop-pleins émotionnels, ses inquiétudes, ses joies intimes et intenses, ou ses secrets ; ainsi on s’allège, on se libère, on se confie. C’est une forme d’écoute, de soi à soi, qui est extrêmement importante pour que la partie blessée ou inquiète en nous se sente reconnue. Cela facilite le processus de guérison d’une blessure, quelque soit son degrés de profondeur.

S’alléger

Noter permet aussi d’alléger le mental, surtout pour les personnes qui ont tendance à ressasser (encore et encore et encore…) ou à analyser toutes les problématiques dans tous les sens : en posant sur papier les informations, le cerveau sait qu’il peut se reposer et laisser de côté cet élément puisqu’il est noté sur le carnet. Pas besoin de relancer la mémoire sur ce sujet ! La journée, vous pouvez ainsi vous concentrer sur l’essentiel du moment … et la nuit vous reposer plus profitablement.

Prendre du recul

Enfin, noter les événements que l’on vit est une bonne solution pour prendre du recul quand on n’arrive plus à analyser une situation.

En effet, la mémoire est sélective : selon l’émotion du moment et l’intérêt que l’on aura, inconsciemment, de garder un souvenir plutôt qu’un autre, la mémoire va conserver une partie de l’événement, en le colorant d’une certaine manière émotionnellement. Et plus les jours passent, plus les souvenirs s’altèrent et se déforment sous l’influence des croyances, de l’ego, des dires des gens autour de nous …

En relisant ce que l’on a écrit il y a plusieurs semaines, on peut être surpris de se rendre compte que ce dont on se souvient ne correspond pas tout-à-fait à ce que l’on a écrit. Que des détails nous ont échappé, ou que tout s’est mieux déroulé que ce que l’on avait imaginé.

 

sophrologie Annecy carnets

Le Carnet est un fil repère dans le labyrinthe de nos pensées  déformantes pour nous ramener à une réalité plus agréable.

Des exemples de carnets

Le carnet de gratitude : noter les cadeaux que la Vie vous fait chaque jour est un excellent moyen de voir la vie sous un meilleur angle.

Le carnet de mes humeurs : parfois, on a l’impression de ne jamais se sentir bien. Noter vos humeurs chaque jour, puis chaque demi-journée, vous fera voir la vraie variation de vos humeurs.

Le carnet mode d’emploi : je m’observe pour comprendre comment je fonctionne, repérer les attitudes qui me nuisent, et ensuite réfléchir à la façon dont je peux améliorer mon comportement ; tester et noter les différences.

Le carnet mode d’emploi de l’autre : comment mon conjoint, mes enfants, mes parents, fonctionnent, ce qui leur fait plaisir, mais aussi ce qui les blesse, ce qui les vexe, pour prendre conscience de ce qui, dans mon attitude, peut heurter un point en eux, et voir comment je peux parler ou agir autrement pour embellir ma relation.

Le carnet de l’optimisme : noter les éléments positifs de la journée, ce qui s’améliore, ce qui progresse, en soi ou autour de soi.

carnet sophrologie Annecy

Alors …. à vos carnets !!!

Pour écouter la chronique sur France Bleue Pays de Savoie sur la magie des petits carnets, cliquez sur ce mot.

 

____________________________________

Pour aller plus loin dans le développement de votre mieux-être et bénéficier d’un accompagnement, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

Pour en savoir plus sur cet accompagnement, en séances thérapeutiques ou en suivi-coaching, voir la page Accompagnements.

____________________________________

Travailler mieux …

Quand la spiritualité rencontre le monde du travail ….

(ou comment le travail peut mener au burn-out

quand il perd de sa substance première ….)

 

Au 1er Mai, tout est dit : faites du travail et Dieu s’élèvera1… plait-il ?

 

travail-spiritualité-annecy-sophrologieEn ce même jour se rencontrent la Fête du Travail, la saint Joseph Artisan, celui qui travaille consciencieusement dans l’intimité quotidienne de Jésus, et la saint Jérémy, de l’hébreu yremiyah, Dieu a élevé, Dieu élèvera. Tout cela l’un dans l’autre, la spiritualité aurait-elle sa place dans le monde du travail ?

Mais de quel travail parle-t-on ?

Travail collectif, travail sur soi, travail acharné, travail désincarné, travail élitiste, travail de masse, travail à la chaîne, travail d’orfèvre, travail de parturiente2, travail de forcené, travail d’écolier, travail de salarié, travail d’indépendant, travail de dépendant ?

Et la spiritualité, c’est quoi au juste ?

« qualité de ce qui est de l’esprit, de ce qui est dégagé de toute matérialité », « ce qui concerne la doctrine ou la vie centrée sur Dieu et les choses spirituelles » (Larousse).

Alors comment relier l’immatériel au monde de l’entreprise ?

burn-out-sophrologue-annecy

La spiritualité, c’est prendre ses responsabilités, faire remonter en soi le meilleur de son être et le diffuser dans le monde. Tout un travail !

Fait de joie et de souffrances, de doutes et de persévérance, de deuils et de renaissances. Un travail à temps plein, où l’on est son propre patron, exigeant, impatient parfois, conciliant à d’autres moments. En période d’essai permanente. En découverte assurément.

Quand je suis employé.e, ouvrier-ère, salarié.e, collègue, patron, j’assume un rôle ; et quand je rentre chez moi, j’en assume un autre : parent, époux-se, enfant, colocataire.  Mais au plus profond de moi, je reste le-la même : un être spirituel, merveilleusement beau et riche, qu’il me revient de ramener à la surface pour le faire briller aux yeux de tous et le partager aux cœurs des autres.

Là est la beauté du travail qui occupe nos journées : enrichir nos expériences, embellir nos journées, développer nos compétences, nourrir nos envies, répondre à nos besoins quels qu’ils soient, et rayonner notre bien-être le plus possible.

Alors quelque soit le degrés d’efforts engendrés par le travail, de la torture3 à la simple résistance de fond, le travail fait progresser, avancer, et nous élève un peu plus vers notre but.

Jusqu’au burn-out … ?

Doit-on supporter n’importe quelle situation professionnelle sans aucune condition sous prétexte qu’il y a des leçons à tirer de tout ? Certes non ! alors jusqu’où accepter l’effort dans le travail ?

La limite est propre à chacun.e. Pour autant, lorsque les émotions entrent dans une zone de perturbations quotidiennes, il est temps d’écouter pour entendre ce qui s’est déréglé en soi : énervement permanent, tristesse sous-jacente, contrariétés répétées, insatisfactions, perte d’intérêt ou oubli de ses plaisirs personnels … tout des signes que notre bien-être n’est plus.

Nous revient alors un nouveau travail :

bien-être-au-travail-sophrologie-annecyTisser jour après jour l’équilibre entre l’investissement enthousiaste à la tâche, le plaisir à créer et construire, l’épanouissement personnel interne, la conscience professionnelle et le respect de mon repos nécessaire (mental comme physique).

Et si l’on aspire à plus de légèreté, pourquoi ne pas opter pour la solution qui transforma le travail en un voyage4 … voyage à l’intérieur de soi pour embellir les relations à l’extérieur, au travail ou ailleurs.

Alors après ce premier jour de repos bien mérité, en ce mois de mai, permets-toi de faire ce qui te plait ! Respecte-toi, écoute tes limites et Sois toi.

______________________________

Pour un accompagnement pour surmenage (professionnel, estudiantin, parental) ou suite à un burn-out, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

______________________________

1 1er mai : fête du Travail + saint Jérémy (de l’hébreu « yremiyah », Dieu a élevé, Dieu élèvera)

2 La parturiente est la femme enceinte en train d’accoucher.

3 Le mot travail viendrait du mot latin « tripalium », qui était un outil de torture à trois branches. Une autre hypothèse voudrait que ce soit le mot trabs, qui signifie « poutre », et a généré le mot « entraver »,à l’image des animaux que l’on entrave d’une poutre pour les faire travailler aux champs ou au moulin.

4 Travailler et « travel », voyage en anglais, auraient les mêmes racines médiévales.

Limpresario-mai-juin2019-burn-out   Publié dans LImpresario, mai-juin 2019

 

 

De l’Ombre à la Lumière

De l’ombre à la Lumière

À l’heure – changeante – où le Soleil se couche un tantinet plus tôt, comment passer le cap du moral défaillant, déclinant sous la ligne du convenable, comme l’Astre sous celle de l’horizon ?

ressources-espoir-sophrologie-annecy

 

 

En prenant soin de sa flamme intérieure

 

L’automne est à la fois la saison des dernières récoltes à engranger pour préparer les réserves hivernales, et celle d’une lente descente vers l’introspection.

Se préparer tout doucement à laisser l’obscurité prendre sa place, habituer ses yeux à se concentrer sur la petite (mais puissante) lumière intérieure, puis en décembre décorer notre cœur, illuminer nos pensées, comme on égaie nos foyers de guirlandes, s’offrir des cadeaux et les emballer bien joliment pour se faire plaisir.

« Attendez ! Ne nous emballons pas ! Et que faites-vous des « Oui mais » ?  » me rétorqueront les plus pessimistes (sous couvert de … réalisme). Oui mais « les jours sont plus courts », « il pleut tout le temps », « faut ressortir les gros pulls » « et moi je suis toute seule ! » …. ? STOP !!!! GRATiTUDE !! 😃

gratitude-sophrologie-optimiste-annecy-reflexologie

S’ouvrir à la gratitude en s’amusant à repérer la moindre petit parcelle joyeuse et positive : le retour des soupes et gratins, les couleurs flamboyantes de Dame Nature, l’excitation montantes des enfants, l’odeur d’un vin chaud dans les rues, peut-être même les premiers flocons immaculés.

Vous n’arrivez pas à les voir ? Alors offrez-en ! Offrez simplement un sourire, un bonjour, un mot gentil, à votre voisin, votre commerçant, à la caissière, à un conducteur qui vous laisse passer, … au chat qui passe et se fiche des saisons et des fins d’année.

Offrez ! Offrez encore et encore ! Offrez toutes ces petites attentions gratuites et vous sentirez votre cœur se réchauffer, vos pensées s’éclaircir, votre mental remonter.

magie-noël-sophrologie-optimiste-annecyEt si vous vivez seul-e la fin de l’année pendant que les autres festoient, allumez une bougie ! Pour vous d’abord, et pour toutes les personnes seules ensuite : tous reliés au-delà de la présence physique par ce simple geste. La solitude laisse alors place à la Lumière et à l’Amour.

Plus qu’en toute autre saison, la Magie de la Vie a droit d’existence. Que Novembre vous soit doux et Décembre lumineux et féerique.

____________________________________________

Vous souhaitez un accompagnement pour renforcer ou préserver votre moral au beau fixe ? Contactez-moi ! Par texto au 06.78.07.34.10. ou via le formulaire sur ce lien.

___________________________________________

Publié dans Limpresario, novembre-décembre 2018

Impresario-nathalie-delaunay-sophrologue-annecy

Souriez, vous êtes masqué.es !

Ou comment transformer une obligation en opportunité.

Puisqu’il en est ainsi, et que pour la plupart d’entre nous, nous « faisons avec », profitons-en pour opérer une métamorphose : celle d’une obligation en opportunité. « Opportunité de quoi ? Moi j’en ai marre de porter ce masque ! »

Oui j’entends. Et parfois, moi aussi je peste, mais ça ne fait qu’écorcher mon moral. Alors je choisis « d’opportuniser » : je souris !

sourire-masque-sophrologie-optimiste« Pour qui ? Personne ne le verra ! » Croyez-vous ?! Un sourire ne se résume pas à des lèvres qui s’étirent, ce sont aussi des yeux qui se plissent, des pupilles qui brillent un peu plus, et comme nous sommes amené.es à nous regarder plus franchement dans les yeux, nous pouvons nous sourire autrement ! 

Sourire c’est aussi des sourcils et des mâchoires qui se relâchent – souvent sièges de nombreuses tensions, qui se prolongeront dans notre cou, notre dos, nos pensées, notre moral -, sourire c’est activer 17 muscles qui se remettent en mouvement et envoient un joli message au cerveau : « Je veux me sentir bien ». Alors ce dernier libère une dose d’endorphine dans le corps ; à vous l’état de bien-être, la baisse du stress, la diminution des douleurs, n’est-ce pas Merveilleux !

Ainsi, la première personne qui bénéficiera des bienfaits de votre sourire, c’est … Vous-M’aime !

souriez-bonne-humeur-sophrologie-optimisteMais attention, si vous décidez de sourire derrière votre masque, prenez garde, vous risquez de propager la bonne humeur dans votre entourage !!! Et oui, le sourire est contagieux ; aussi, par un simple étirement labial, vous rendez service à l’Humanité.

Alors certes, sourire ne modifiera pas les obligations qui nous sont imposées, mais vous permettra au moins de les vivre avec plus de facilité… et ainsi de maintenir votre système immunitaire plus performant… CQFD.

Option 2 : une de mes clientes, déjà d’un âge avancé, m’a avoué lors d’une séance : « Moi je fais des grimaces aussi ! J’adorais tirer la langue aux gens pas aimables quand j’étais petite, ça me fait un bien fou de recommencer !!! » … 😉 sourire-sophrologie-réflexologie-annecy

Zygomatiquement vôtre.

Nathalie Delaunay, praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme

Gratitude

Ce n’est pas le bonheur qui nous remplit de gratitude, c’est la gratitude qui nous remplit de bonheur.

Vous souvenez-vous des « mots magiques » que nous demandaient nos parents lorsqu’ils nous apprenaient à vivre en société ? Il en était un de 5 lettres, commençant par M et finissant par I. Vous l’avez ? Oui, celui-là, celui qui amène un sourire sur les lèvres de qui le prononce … et de qui le reçoit : MERCi !!!!

Différents degrés de profondeur

Il y a le petit merci jeté par habitude, par automatisme de « bonne éducation » ; très conventionnel mais pauvre en efficacité.

Et puis il y a le merci « du fond du cœur », celui empli de sincérité et de reconnaissance. Savoir le distribuer avec générosité est déjà une belle chose en soi.

Gratitude-Merci-sophrologue-annecyEnfin, il existe un Merci plus puissant encore, avec des lettres bien ancrées dans les profondeurs de notre âme, avec une sonorité aux notes enveloppantes, et un rayonnement venu de la source d’amour la plus pure et la plus humble de notre être ; telle est la Gratitude.

Ce qui fait la différence, c’est le degré de conscience que l’on met lorsque l’on offre ce mot : tête-en-l’air ou parfaitement présent à ce que vous donnez.

Une fois devenu.e adulte, il nous arrive d’oublier que la magie des mots peut aussi être utilisée par « les grands ». D’autant qu’elle est dotée de nombreuses vertus, alors pourquoi s’en priver ?

Un remède miracle

En effet, pratiquer la gratitude régulièrement enclenche un cercle vertueux dans bien des domaines :

  • elle vous offre un regard positif sur la vie, ce qui développe votre joie, et égaie votre moral.
  • elle est une excellente médecine naturelle : les gens capables de gratitude prennent plus+ soin d’eux, dorment mieux – « l’âme en paix » – et tombent moins souvent malades car moins stressés.
  • elle améliore la qualité des relations : en témoignant votre gratitude aux autres, vous leur paraissez agréable, ils deviennent donc plus aimables à votre égard. Et comme c’est une vibration contagieuse, vous aurez vous aussi plus+ envie de les aider. Et comme aider rend heureux/se, vous êtes en meilleure santé, dormez mieux, avez un moral joyeux… etc etc. CQFD !

Une rééducation vers la Joie

cadeau-vie-gratitude-sophrologue-annecyPour entretenir – ou développer – sa gratitude, il s’agit d’observer tout ce dont vous pourriez remercier dans votre quotidien : une personne qui vous a aidé, une opportunité qui s’est présentée à vous, une rencontre au bon moment, un magnifique lever de soleil, les « coups de chance », les « hasards »…
Vous avez du mal à voir les cadeaux de la Vie ? Commencez par lister ce que vous avez dans votre environnement proche (même si ça n’est pas aussi bien que ce que vous aviez espéré) :

  • au niveau matériel : un toit, de quoi manger, une voiture, un travail, des habits, une bonne santé,
  • au niveau relationnel : un.e conjoint.e, des enfants, des parents, des ami.es, de simples connaissances pour discuter de temps à autre (comme les voisins, la boulangère, les collègues de travail…),
  • et dans tous les pans de votre vie.

Puis affinez votre analyse en listant les conforts, devenus tellement habituels que l’on oublie facilement que d’autres ne les ont pas :

  • des loisirs, des vacances, des repas variés, des chaussures, des armoires bien remplies, une belle région (en tout cas en Haute-Savoie…),
  • un système de santé accessible à tous, des aides de l’État, une instruction scolaire, l’accès à l’information, un réseau routier confortable, des transports en commun…
La gratitude est dans le détail

Enfin, amusez-vous à entrer minutieusement dans les détails pour constater les toutes petites choses qui apportent un sourire, qui émerveillent les yeux, qui réchauffent le cœur : un paysage, un chocolat chaud, un fou-rire, un « inattendu » heureux, une rencontre de hasard, une soirée entre ami.es, un coup de téléphone, une accalmie en temps de pluie, un parfum agréable dans la rue, une oreille attentive, un câlin, un sourire d’un inconnu, le rire d’un enfant, la neige qui tombe… Plus vous entrainez votre cerveau à être vigilant.e à ces détails, plus il lui sera facile vous les montrer.

Puis remerciez, avec sincérité. Remerciez la personne concernée, la Vie, l’Univers, le hasard, la chance, la Nature, les Anges, Dieu, qui vous voulez, mais prenez le temps de remercier avec gratitude, pour envoyer de belles ondes dans les airs et ouvrir votre coeur à l’abondance généreuse et variée de la Vie.

sophrologie-optimiste-annecy-gratitudeBien sûr, vous avez le choix d’orienter votre attention sur les imperfections, sur ce qui vous manque, sur ce que vous avez raté… là est votre libre-arbitre. Mais si vous souhaitez vivre plus heureux/se, l’autre voix est plus éclairée par la lumière de la joie.

Belle pratique à toutes et tous … et merci pour votre lecture 😉

Nathalie Delaunay, semeuse d’étoiles ✨ 

Praticienne en Sophrologie, Dien Chan et Optimisme 🌻

Les Bonnes Résolutions

Et si l’on oubliait les bonnes résolutions ?!résolution-sophrologie-annecy

Nouvelle année, nouvelles perspectives, nouvelles « bonnes intentions » … et premiers écarts ! Après la liste au Père Noël, celle de nos bonnes résolutions est tout aussi longue ! Utopique ?
Ces décisions que nous posons en début d’année pour nous donner un nouvel élan sont autant de promesses que l’on se fait à soi-même. Mais qu’advient-il si l’on manque à sa parole ? Quel impact sur notre écologie intérieure ?

Alors puisque nous en sommes (presque) tous là, si l’on testait une autre méthode !? Plutôt que de se « résoudre »1 à des objectifs pour demain, expérimentons l’instant présent : VIVONS !

Pour la Sagesse chinoise2, se focaliser sur un but précis nous ferme aux opportunités qui se présentent, et génère une tension dans laquelle se dissout l’énergie vitale.  Mais comment inverser la tendance ?

instant-present-reflexologue-annecyPar exemple en constatant à chaque seconde la manifestation de la Beauté dans les moindres recoins de nos vies à cent à l’heure ; ou en nous couronnant chaque jour pour nos petites réussites personnelles ; réviser nos besoins fondamentaux, inverser la pyramide de Maslow et s’offrir une belle part de galette sur la voie royale qui mène au bonheur.

Bref redonnons à l’Épiphanie toute la grandeur de sa substance première4.

Pour autant, s’abstenir d’une visée ne veut pas dire absence de vision … ne vois-tu rien venir ?

Février !

sophrologue-annecy-volontéFévrier et sa fièvre du Mardi Gras ! Le temps d’une soirée, se faire passer pour celui/celle que l’on voudrait être, oser imaginer plus grand, plus beau, partager et s’amuser ENSEMBLE.

En ce mois minimaliste qui joue les prolongations5, fais vriller tes exigences étouffantes, danse tes envies profondes, fais-les remonter à la surface, lance-les dans le Ciel en de multiples confettis multicolores, comme des messages subliminaux aux hautes instances invisibles, et leur laisser la possibilité d’éclore au printemps comme bon leur semblera.

ViVRE, c’est MAiNTENANT ! Les cinq sens en éveil, les attentes en sommeil et le cœur grand ouvert….     Juste la promesse de faire de son mieux en déployant la meilleure partie de soi-même à chaque instant.

_______________________________________

Texte publié dans Limpresario de janvier-février 2020Limpresario-NathalieDelaunay-Sophrologue-Annecy

1- Se résoudre : consentir finalement à quelque chose.

2- Clin d’œil au Nouvel An chinois qui aura lieu le 25 janvier.

3- Voir le texte de Benoît Fournier : « La pyramide des besoins : Maslow renversé … ! » 

4- Épiphanie : prise de conscience soudaine et lumineuse de la nature profonde de telle chose. L’Épiphanie se fête cette année le 5 janvier.

5- 2020 est une année bissextile, et Février s’octroie un jour supplémentaire.   résolutions-réflexologie-annecy

La Vie est une Rencontre

Immanquablement, l’année se termine avec les deux extrémités de la Vie : hommage aux défunts (02 novembre), accueil du vivant et de la nouveauté (25 décembre-1erjanvier). Le Roi est mort, vive le Roi !!! Et entre les deux, quid ?

Une belle occasion de méditer sur le sens de la Vie : de la naissance à la mort ou de la mort à la création ? des petites morts dans la grandeur de la Vie, ou un peu de vie dans chaque mort ?

Dans quel sens tourne l’Essentiel quand on ne tourne plus en rond ?

automne-vie-sophrologue-annecy

La Vie est impermanence : naissance, vivance*, usure, fin… et renaissance ! Pour nous accompagner dans cette progression, la Nature s’emploie à dérouler inlassablement ses saisons. Comme elle s’éteint doucement pour se préparer à une hibernation bien méritée, nous savons que dans plusieurs semaines, elle renaîtra de plus belle. Derrière la Mort… la Vie !

Paradoxe vital inévitable : pour avancer et éviter de tourner en rond, il est nécessaire de se laisser mener par la nature cyclique de la Vie. Car oui, la Vie est une succession de cycles qui se terminent, pour mettre en repos ce qui est achevé, et permettre le renouveau : étapes d’âge, déménagements, changements de travail, de saisons, séparations, perte de vue … perte de sens ? Ou naissance à d’autres rencontres ? De nouveaux voisins, de nouveaux collègues, de nouveaux projets, de nouvelles façons d’être.

Entre le Noir et le Blanc, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel se déclinent.

Mais alors, chemine-t-on du Soi à l’essentiel … ou de l’essentiel pour revenir vers Soi ? Entre ces deux interrogations qui se rejoignent, des étapes : les Rencontres.

Rencontre-Limpresario-reflexologie-annecy

Des rencontres avec « l’autre », cet individu qui nous ressemble dans ses différences et nous apprend tant sur nous-mêmes.

Des rencontres avec son opposé.e, qui au fur et à mesure des découvertes devient notre complémentaire (santé*).

Des rencontres sportives où l’on s’entraîne et se démène, où l’on esquive un coup, où l’on construit une stratégie, pour atteindre un but.

Des rencontres hasardeuses qui tombent à point nommé pour déminer des situations énigmatiques (si si, il paraît qu’il y en a … des hasards !).

Des rencontres où l’on se rend compte que l’on se racontait des histoires…

Des rencontres du troisième type, avec des mondes inconnus et incongrus, qui nous emportent dans l’infiniment petit pour dévoiler l’infiniment grand.

Et tout cela pour quoi ? Pour le plus beau et le plus important de tous les rendez-vous : la rencontre avec Soi. 

Un souffle de Vie et tout est possible.

rencontre-soi-sophrologue-annecy

* Vivance : terme issu de la sophrologie, et désignant la capacité à percevoir en conscience le « vivant » en nous et autour de nous. 

* Santé : selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), c’est un « état de complet bien-être physique, mental et social ». 

Article paru dans Limpresario de novembre-décembre 2019 

 

Vivre avec et vivre Heureux

Et si la Vie était un jeu ?

Dont le but serait de trouver comment construire son propre Bonheur.

Nous démarrons chacun la partie avec un jeu différent, avec des atouts, des cartes maîtresses… et des cartes moins fortes, ou carrément handicapantes au premier abord. Comment faire de ces faiblesses des forces ? ou comment trouver dans ces faiblesses des forces ? Tel est l’enjeu du Développement de Soi.

ViVRE AVEC  : une particularité, une déficience physique, une hypersensibilité, une surdouance/surefficience, une différence, c’est avant tout ACCEPTER.

Accepter l’enjeu d’une partie plus « animée », plus complexe, mais aussi plus enrichissante car permettant d’ouvrir d’autres portes vers lesquelles on ne se retourne pas lorsque nos cartes de départ sont simples.

Accepter sa différence comme un atout, à utiliser au bon moment, astucieusement, pour embellir la partie, SA partie.

Accepter que le présent comme l’avenir puisse être différent de ce que l’on avait imaginé, mais tout aussi épanouissant, autrement.

ViVRE HEUREUSE, HEUREUX,

C’est se laisser aller à ce que la Vie nous offre, quelles qu’en soient les circonstances, les formes, le moment où cela intervient, la cause mystérieuse et cachée de sa présence.

C’est tourner son regard vers ce que la situation nous apporte de bénéfique, s’amuser à observer les clins d’oeil malicieux qui n’ont de cesse de se manifester autour de nous pour nous encourager.

bonheur-sophrologie-annecyC’est prendre chaque journée comme une nouvelle opportunité de recevoir avec gratitude, de faire mieux avec ce que l’on a déjà, de donner pour embellir son entourage. Sauter de case en case, la joie au coeur, la confiance en étendard.

                     Accepter la partie telle que nous la présente la Vie,              c’est déjà avoir gagné !

Pour Vivre Avec et Vivre Heureux

________________________________

Pour un accompagnement vers un mieux-être intérieur, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

Pour en savoir plus sur cet accompagnement, en séances thérapeutiques ou en suivi-coaching, voir la page Accompagnements.

________________________________

lacher-prise-sophrologie-annecy-accepter

Pour un accompagnement en tant que personne ayant le Parkinson, ou en tant qu’aidant, contactez-moi via le formulaire sur ce lien.

 

Étoile et Vies

J’étoile, tu étoiles, il-elle étoile, nous étoilons

Notre vie, NOS vieS (d’enfant, d’ado, de jeune adulte, d’adulte confirmé, de seniors, de parents, de conjoint-e, de fille-fils, d’ami-es, de collègues de travail ou de patron, de voisin-es, de femme, d’homme…), ou bien la vie des autres.

traumatisme-maladie-sophrologie-annecy

Parfois notre étoile devient filante et les forces s’amenuisent, l’espoir diminue … ou disparaît ; les étoiles des autres ne suffisent alors plus à rallumer notre flamme de Vie.

Et s’il était temps d’oser demander de l’aide ?

Il y a toujours une étoile qui brille pour toi quelque part. »

Étoile-et-VieS,

Un espace d’écoute et de douceur, pour vous reposer dans votre quête du bien-être, pour (ré)apprendre à vivre, ressentir, réagir et agir autrement, en vous (r)accordant à ce que vous êtes présentement.

Une pause de compréhension, pour vous aider à vous débarrasser de certains cailloux inutiles qui se sont installés au fond de votre sac à dos de voyageur de la Vie,

Un instant de repos, à travers les tracas du quotidien, pour apaiser le mental, les émotions, détendre le corps et retrouver le sourire,

une parenthèse pour retrouver EN VOUS :

  • l’étoile qui nourrit chaque jour votre espoir,
  • l’énergie pour repartir de plus belle, (de plus beau),
  • les compétences pour (re)construire vous-même votre bien-être,
  • les qualités pour vous émerveiller et vous enthousiasmer à nouveau.

Prêt-e pour vous ressourcer et rallumer les étoiles dans votre Vie ?

Qui essaie une fois effectue déjà le premier pas vers la réussite 😉

Nathalie Delaunay, semeuse d’étoiles 

accompagnement-sophrologie-annecy-étoile

Copyright 2019 - Étoile et vieS - Mentions légales